Accueil / Préparer son tour du monde / 10 points à vérifier avant d’acheter un voilier

10 points à vérifier avant d’acheter un voilier

Posséder un bateau c’est comme acheter un billet pour la liberté, mais aussi pour les ennuis (on vous aura prévenu!). Avant toutes choses soyez conscient qu’en achetant un voilier vous allez perdre des sous, mais… gagner tellement de moments de vie uniques que cela vaut vraiment la peine. Voici 10 points à vérifier avant d’acheter un voilier.

1- Suis-je capable de le faire moi-même ou dois-je faire appel à un expert maritime ?

En fonction de votre vécu, l’état des lieux de ce bel inconnu pourra se faire seul ou accompagné.
Je m’en sens capable : feu ! Aucune crainte à avoir, il faut se faire confiance !
J’ai un doute sur un ou plusieurs points : je me fais accompagner par un ami qui se sent capable ou un expert maritime. Un bon ami régatier ou loup de mer saura détecter avec vous les grosses anomalies potentielles.
Je ne me sens pas capable ou mon assurance me l’impose : je fais appel à un expert maritime qui aura l’expérience des visites accumulées sur un nombre plus ou moins importants de bateaux. Compter en moyenne 40€/mètre linéaire.

2- Quel est mon programme de navigation principal ?

Nous vous conseillons de distinguer “le principal” de “l’occasionnel” autour de 3 points :
votre bassin de navigation pour évaluer l’éloignement d’un abri afin de savoir si vous serez soumis aux conditions côtières ou du large, aux marées, aux courants…
le niveau d’autonomie de manoeuvre recherché orientera vos choix selon que des navigations en solo ou en équipage, à la journée ou pour plusieurs semaines, entre amis le plus souvent novices ou avec des régatiers, seront envisagées.
le niveau d’autonomie de vie à bord (énergie, communication, stockage…) recherché afin de partir en toute sécurité ou au contraire éviter le suréquipement souvent synonyme de dépenses inutiles.
Votre équipement de sécurité en dépendra (cf. division 240)

3- Ce voilier est-il 1 bateau avec un bon moteur ?

Ce vieil adage nous semble incontournable dans votre check-list car le moteur doit démarrer au quart de tour quelles que soient les circonstances. Il sera votre meilleur allié dans de multiples situations difficiles ou imprévues.
Le carnet d’entretien, qu’il soit réalisé par un pro ou un particulier, doit donner confiance par un suivi régulier et scrupuleux des pièces changées et de l’entretien.
La mise en route du moteur permettra d’observer le bruit et son échappement (gaz et refroidissement). Les fumées devront être blanches et le flux d’évacuation de l’eau régulier et puissant.
La propreté générale du moteur sera également un signe du bon entretien réalisé.

4- Sous l’eau

sous l'eau voilierLes oeuvres vives sont observées à sec ou lors de la sortie d’eau comme condition à la vente finale le plus souvent.
La coque ne doit pas comporter de fuites ou zones fragilisées. Qu’elle soit en métal, bois ou plastique, différents niveaux de travaux sont à déceler : esthétiques, structurels légers, structurels mettant en danger la sécurité du bateau
La quille ou dérive est l’élément principal d’équilibre qui permet de tenir debout. Autant dire qu’il faudra inspecter soigneusement les fonds, les boulons de quille, le joint de quille et les varangues (ou contremoules)
Le safran est l’élément de direction pour lequel vous devrez vérifier l’état du “jeu” et son système de barre à roue directement en lien. Les bateaux récents ou d’une certaine taille ont souvent 2 safrans, pensez à inspecter les 2.

5- Hors de l’eau

Les oeuvres mortes seront expertisées à quai une par une visuellement et manuellement.
Le gréement dormant pour établir les voiles : le mât, les haubans, les barres de flèche, le bout dehors, les rivets POP, les étais/pataras…
Le gréement courant pour régler les voiles : les drisses, les écoutes, le hale-bas…
L’accastillage : les poulies, les winches, les chandeliers, le guindeau, les mouillages

6- Les voiles sont-elles aussi propres que dans l’annonce ?

pousse par le vent oceanisToutes les voiles sont checkées au niveau des points sensibles afin d’évaluer le niveau d’usure réel. Un jeu de voiles complet usé ne servira pas à grand chose s’il faut tout changer 1 an après. Tenez-en bien compte dans votre négociation.
Les points à observer : guindant, têtière, butées de latte, point d’écoute, ris, ralingue, lazy bag, sacs de pont, oeillets.
Monter les voiles ou les dérouler en fonction des conditions météo lors de la visite.

7- Les équipements de confort et l’électronique fonctionnent-ils vraiment ?

Tout le bateau doit être allumé et testé afin de vérifier :
l’électronique : le traceur, l’AIS, le radar, la VHF, le sondeur, le loch…
le confort : la gazinière, l’évier, le chauffe-eau, le frigo, les lampes, les WC…

8- Le bateau peut-il être vendu ?

L’acte de francisation et l’absence d’hypothèque sont à vérifier auprès de l’actuel propriétaire. Même si ce n’est pas le type de question que l’on aime poser, vous devrez le faire pour éviter tout désagrément ultérieur ou l’abandon de l’achat d’un bateau pour lequel vous auriez commencé à vous projeter.

9- Le prix proposé est-il cohérent ?

Le prix dépendra de l’offre et de la demande locale. Un voilier ne se transporte pas si facilement que cela ou à des coûts souvent importants. Selon les bassins de navigation l’offre et la demande seront plus ou moins conséquentes et donc les prix vont diverger. C’est normal !
En fonction de votre temps disponible à consacrer à l’achat (recherche + convoyage), de votre budget financier et de vos capacités de négociation, vous pourrez l’évaluer seul ou vous appuyer sur les compétences d’un “broker”.

Voici les 3 sites qui nous ont servis de comparaison:

www.yachtworld.fr  –  www.fr.eyb-boats.com  – leboncoin.fr

10- L’essayer c’est l’adopter

Aurelien et sarah premiere fois
La toute première fois sur notre voilier

Une fois toutes ces vérifications effectuées, il ne vous reste plus qu’à essayer le voilier en mer pour le sentir à la barre et au moteur. Ce moment doit être l’apothéose de votre visite qui vient finaliser la vente et ainsi concrétiser tous vos espoirs et vous donner confiance pour vos prochaines navigations.
C’est aussi le moment de partager avec le propriétaire quelques anecdotes ou réglages qui vous seront utiles ultérieurement.

Voilà vous savez l’essentiel, bonne recherches et belles visites.

Mots clés qui ont permis aux internautes de trouver cet article:

  • aceter un voilier
  • voilier acier entretien
  • ou regarder voilier acier
  • ce qu´il faut savoir les voilier
  • point a verifier achat voilier en acier

Comments

comments

A propos de Aurélien Le Métayer

Moi c'est Aurélien, je prend beaucoup de plaisir à apprendre tous les jours à bord de "Maloya". A ce rythme là, je vais devenir un vrai pro de la mécanique, hydraulique, électronique, composite... J'écris un peu moins sur ce blog, chacun son rôle!...mais je serais là pour apporter des articles précis qui je l'espère vous aideront dans votre projet de croisière.

Lire aussi

aller au Brésil en voilier

3 bonnes raisons d’aller au Brésil en voilier

Pour l’impression d’être un explorateur des mers en arrivant presque seul au mouillage Ma mère …

7 commentaires

  1. Bonjour , j’en profite pour relayer notre application web qui propose un outil ludique de carnet d’entretien bateau et également tout un ensemble de services.
    Le réseau Universail est présent sur tout le littoral . http://Www.universail.fr

  2. super comme conseil , très bon site
    Je vois que beaucoup de milles sont passé sous la quille depuis les premiers bord en mode école sur le A31  » Esprit d’Equipe »
    Rendez vous en Nouvelle Calédonie dans quelques mois !!

    Jacques

  3. Bjr à tous, attention, la couleur des gaz d’échappement d’un moteur diesel doit être gris clair à transparente. Si la couleur est blanche, il y a infiltration d’eau dans un ou plusieurs cylindres (joint de culasse en général). Si la couleur est bleue, le moteur brûle du gazole mais aussi de l’huile (segmentation). Si la couleur est noire, le mélange air combustible n’est pas bon, il faut contrôler l’avance à l’injection et ou contrôler les injecteurs par un tarage sur banc d’essais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge