Accueil / Vécu - Les copains bateaux / Le Tour du Bocal, un tour de l’Atlantique en voilier pour ce jeune couple
le tour du bocal

Le Tour du Bocal, un tour de l’Atlantique en voilier pour ce jeune couple

On a rencontré Amandine et Charles à La Palmeira, ils ont débarqué un beau matin après notre navigation entre les Canaries et le Cap Vert. Cette nuit-là, on avait du dormir à peine 5 heures car on avait du remouiller le bateau à 5 reprises, le fond plein de cailloux n’accrochait pas l’ancre. C’est alors que sont apparus dans leur belle annexe Amandine et Charles, ils m’ont gentiment embarqué pour aller faire les formalités d’entrée au Cap Vert à terre. Et de là a commencé une belle amitié avec ce couple parti pour un tour de l’Atlantique en voilier. On vous les présente. ( Voir la vidéo)

le tour du bocal

Pavillon : français

Nom bateau : Mystic Blue

Date départ : 2 septembre 2017

Programme (itinéraire): Départ de La Turballe, Espagne, Portugal, Madère, Canaries, Cap Vert, Antilles, Açores, La Turballe

Type du bateau : Bénéteau First 36.7

Equipage : en couple, Charles et Amandine

tour de l'Atlantique en voilier

Pourquoi ce tour de l’Atlantique en voilier et en couple?

Nous avions envie de voyager, nous étions passionnés de voile, le voilier se présentait donc comme une « évidence », de plus la liberté qu’il procure et le fait de se déplacer avec une empreinte carbone relativement faible correspond bien avec notre vision du voyage !

tour de l'Atlantique en voilier pour ce jeune couple

Votre expérience de la voile. Comment gérez-vous ce mal de mer, si vous l’avez ?

Nous naviguions tous les deux en Bretagne, pendant 3 ans sur un first 211 où nous avons pris énormément de plaisir. C’est ce petit bateau qui nous a donné le goût de la croisière, ensuite en 2015, nous avons acheté Mystic Blue pour ce projet, nous avons fait quelques régates locales, puis, en 2016, nous sommes partis en Irlande 3 semaines, afin de valider la préparation du bateau et roder l’équipage, c’était un voyage magnifique qui nous a confirmé notre envie de voyage en bateau.

Ce qui vous fait dire que vous avez bien fait de partir en voilier : la satisfaction du chemin parcouru avec la seule force du vent, pouvoir déplacer sa « maison » où bon nous semble.

Nous avons la chance de ne pas être touchés par le mal de mer !

Ce qui est plus difficile dans ce tour de l’Atlantique en voilier

Le bateau a tendance à exacerber les émotions, des moments de bonheurs intenses puis 1h plus tard, on se demande ce que l’on fait là ! Ce yoyo émotionnel est parfois épuisant.

On est également un peu coupé du monde, la famille et les amis nous manquent…

tour de l'Atlantique en bateau

Le bilan intermédiaire

Après une superbe escale à Madère, nous avons eu un bon coup de blues vers les Canaries après quelques galères de safran/moteur. Depuis les Antilles, le moral est au top, pas de souci technique, un bassin de navigation fantastique !

Le plaisir pris pendant le voyage dépend beaucoup des personnes avec qui on le partage, au début, nous rencontrions peu de jeunes, aujourd’hui, nous sommes 80% du temps avec des bateaux amis et il faut dire que cela change tout !

Etant quelqu’un de très actif dans la vie courante, j’avoue (Charles) avoir parfois du mal avec le rythme « lent » du voyage en bateau, certaines personnes se satisfont de ne rien faire, pour moi c’est impossible, il faut être imaginatif pour ne pas laisser place à l’ennui quand on est habitué à vivre à 200km/h !

tour de l'Atlantique

Comment s’est passé la traversée de l’Atlantique ?

Nous avons mis 12j et 22h en partant du Cap Vert, la fenêtre météo était top, une grosse quinzaine de noeuds en moyenne, parfais pour notre bateau plutôt généreusement toilé.

Techniquement, très bonne surprise, nous n’avons eu aucune casse sérieuse, le bateau à été au top !!

Moralement, les yoyos émotionnels sont plus fort que jamais, ce n’est pas facile à gérer.

Au final, la seule chose que nous n’avions pas suffisamment anticipé, c’est l’ennui. Une fois que l’on a lu 1h, regardé 2 films et contemplé la mer 1h, il reste un beaucoup de temps à combler et ça, avec nos tempéraments ce n’est pas facile !

De mon coté, je pense qu’une transatlantique en course me plairait d’avantage, l’aspect défi et dépassement de soi étant plus importants.

Cela reste malgré tout un très bon souvenir, maintenant, nous nous concentrons sur la transat retour que nous appréhendons nettement plus du fait des systèmes météos plus instables !

le tour du bocal en bateau

Est-ce que Charles arrive à jyber en blind maintenant en kitesurf ?

Ahah, belle progression en kite effectivement, Les Grenadines offrent des spots exceptionnels !

FB : Le Tour du Bocal 

You Tube : Le Tour du Bocal 

Comments

comments

A propos de pousseparlevent

Rejoignez-moi sur mon profil Google+

Lire aussi

manu sauvage bretagne hawaii

Manu Sauvage, un windsurfeur quitte la Bretagne pour Hawaii en voilier

Manu Sauvage, c’est l’histoire incroyable d’un windsurfeur breton qui voulait aller à Hawaii en voilier. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge