Accueil / Vécu - Les copains bateaux / Manu Sauvage, cap sur les Marquises en voilier
Manu Sauvage, cap sur les marquises en voilier

Manu Sauvage, cap sur les Marquises en voilier

 Manu nous a beaucoup inspiré dans notre voyage. Pendant nos préparatifs, on dressait son portrait sur notre blog . Il est même venu m’aider alors que j’étais enceinte de quelques semaines à ramener Maloya du chantier de Baden au Port de la Trinité sur mer. (à voir en vidéo) Son premier voyage l’avait emmené de Bretagne jursqu’à Hawaii. Il a décidé de reprendre la mer et a fait cap sur les Marquises en voilier. Depuis quelques mois, ce passionné de windsurf surfe sur les vagues opalines du Pacifique. Découvrons ensemble les détails de cette nouvelle aventure .

manu sauvage 10

Pavillon: Le bateau est toujours sous pavillon hawaiien

Nom du bateau: Runaway

Date départ: Avril 2017

Equipage: moi

Quel est le programme de ce nouveau voyage ?

Hawaii – Tahiti

Le projet était d’arriver aux Marquises et ensuite reprendre la route classique via les Tuamotus puis Tahiti et les îles sous le vent…

Parle nous de ton bateau. Pourquoi avoir pris plus gros qu’au précédent voyage ? Comment s’est passé la traversée Hawaii- Marquises ?

La route entre Hawaii et les Marquises est un peu brutale, il faut remonter beaucoup vers l’Est pour couper l’équateur à la longitude des Marquises… Je voulais pour faire cette route un bateau plus fort, je crois que je n’aurais pas pu le faire avec le précédent bateau…Celui que j’ai maintenant est très bon pour ce genre de conditions.. C’est un ancien bateau de course, 2 TON IOR, 5 tonnes de lest, grand tirant d’eau, il était parfait pour faire ces 2000 miles de près…ça ne veut pas dire que c’était agréable, cette route à été dure, je me suis bien souvent demandé pourquoi je me punissais de la sorte…la nuit c’était comme dormir dans le ventre d’un cheval au galop…Mais après 15 jours de ce traitement lorsque j’ai pu apercevoir les Marquises se dessiner, tout le mal s’est effacé, c’était comme rentrer dans un autre monde, celui des romans et des légendes…

Pourquoi ce nouveau départ ?

Difficile de dire… Mon départ de Maui à été dur, j’aime cette île et j’aurais très bien pu y rester éternellement, j’y laissais des amis… Lorsque j’ai quitté le mouillage, la vision de l’île était magnifique, elle était peinte de ses plus belle couleurs, vu du large je reconnaissais tous ces endroits que j’aimais tant, ces plages, ces sentiers dans la montagne que je connaissais si bien, que j’avais partagé avec joie… et je partais avec ce sentiment que je ne reviendrais jamais…

Alors pourquoi partir, pourquoi avoir mis tant d’efforts pour quitter cet endroit qui a tout pour me séduire et me combler… Je n’en sais rien, c’etait comme un autre moi…

Il m’a fallu ne pas trop la regarder, ne pas me retourner, elle était si belle et je l’avais tant désirée… C’est toujours une étrange décision de partir… au dernier moment se dire que peut-être on n’a pas assez pris de vivres, d’eau, de sécurité… Je ne connaissais pas encore bien le bateau, allait-il tenir le coup…un étrange sentiment fait de peur, d’adrénaline et d’envie incontrôlable.

Qu’est-ce qui fait te dire que tu as bien fait de repartir en voilier ?

La liberté que représente cette vie en voilier est toujours incroyable, redevenir sauvage, c’est à dire vivre dans l’instant présent, le passé s’efface et le futur n’a plus tant d’importance… étrangement, le sentiment que rien de grave ne peut plus vraiment nous arriver, seul le geste dans l’instant compte… le lendemain est incertain, il dépendra du vent, de la pluie du soleil ou de la lune… toutes ces contraintes des villes n’existent plus, c’est une vie rude, parfois brutale où il faut être vigilant, ou toute faiblesse, négligence se paye très chère… mais ce chemin difficile débouche toujours vers un bonheur réel et une paix intérieure délicieuse…

Ce qui est le plus  difficile :

Le plus difficile est accepté quand on l’a choisi…Lorsque les épreuves arrivent, quotidiennement, elles sont le voyage elles aussi, elles sont l’aventure, elles nous renforcent, nous conduisent dans des situations qui une fois surmontées nous enrichissent…

Pour tous les surfers et windsurfers, le Pacifique est un mythe. Est-ce que tu te régales dans ces activités, est-il facile de trouver des mouillages proches des spots ?

Les îles de la Polynésie Francaise sont magnifiques, incroyables. Partout j’ai été très bien accueilli, je vais y passer de plus en plus de temps…

J’ai très souvent pu ancrer le bateau dans le lagon à quelques mètres de vagues magnifiques et libres…Mais tous ces endroits doivent rester un peu cachés, discrets, secrets… j’aime ça… Ils peuvent aussi parfois être très dangereux…

Comments

comments

A propos de pousseparlevent

Rejoignez-moi sur mon profil Google+

6 commentaires

  1. Waou ! Trop bien votre site et ce que vous faites ! Franchement, bravo !

  2. Salut les Maloyas !!!
    C’est Antoine du bateau Sun (ETEL)!
    Je serais de passage en Martinique le mardi 15 mai !
    Y êtes vous encore et surtout y serez vous encore et si oui dans quel mouillage …histoire de vous féliciter en chair et en os pour votre super début ou quasi « moitié »de parcour …
    Biz à tous les trois.

  3. Bonjour,
    Tu possèdes un magnifique voilier. Merci pour ces belles images. Personnellement, je ne sais pas du tout conduire ce genre de bateau, mais j’adorerai faire un voyage en voilier un de ces quatre. 🙂
    Au revoir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge