Accueil / Non classé / Manu Sauvage, un windsurfeur quitte la Bretagne pour Hawaii en voilier

Manu Sauvage, un windsurfeur quitte la Bretagne pour Hawaii en voilier

Manu Sauvage, c’est l’histoire incroyable d’un windsurfeur breton qui voulait aller à Hawaii en voilier. Et pour la majorité des windsurfeurs, Hawaii et plus précisément Maui c’est le paradis, l’eden du ride.  Sauf que cette île se trouve dans l’océan Pacifique et que pour y parvenir il faut traverser l’Atlantique, la mer des Antilles, passer Panama et parcourir une bonne partie du Pacifique! Ce qui n’a absolument pas effrayé Manu qui a décidé de partir seul sur son voilier. Pour les lecteurs de « Poussé par le Vent », il revient ici sur cette expérience unique.

1- Quelle expérience de la voile avais-tu avant de partir dans ce périple?

Mes parents étaient tous deux passionnés de voile, alors toutes les vacances de mon enfance, les week-ends étaient en bateau à naviguer dans les îles de Bretagne, en Méditerranée aussi… j’adorais ça…par la suite, j’ai naturellement continué, j’ai enseigné la voile sur Hobie Cat à La Baule pendant longtemps et aussi partout dans le monde pour le Club Med..en 1998, à 23 ans, j’avais déjà traversé l’Atlantique vers la Guyane …

2- Quel a été l’élément déclencheur? Un livre, une parole, un exemple?

Ca fait un peu « monsieur » de dire ça maintenant, mais les récits qui m’ont donné l’envie de partir et de connaître le grand large sont ceux de Moitessier, Gerbault ou encore Le Toumelin…Une photo de Tabarly sur PenDuick VI au large des Marquises me faisait rêver aussi, me fait toujours rêver encore aujourd’hui…

3- Comment avais-tu choisi ton bateau? (voyager avec un petit bateau, les avantages)

Manu Sauvage Manu Sauvage windsurfer France Hawaii voilier BarbadeLe bateau que j’ai eu pour faire la traversée depuis la France vers Hawaii s’est présenté un peu par hasard, mais s’il était petit (30 pieds), je l’avais beaucoup préparé. J’étais autonome en énergie avec les panneaux solaires, éolienne et hydro-générateur. J’avais changé tout le gréement et ajouté plus de voiles. Jamais je ne me suis senti en danger sur cette route… Je préférais avoir un petit bateau bien « armé », qu’un plus grand bateau mal équipé…

 

4- N’avais-tu pas peur de partir seul?

Etrangement peut être, non…Je me connais bien et c’était presque plus facile d’organiser ce projet pour une seule personne…Je souhaitais le faire en solo

5- Si tu avais 3 conseils à donner aux personnes qui souhaitent partir pour un tour du monde en solitaire, quels seraient-ils?

Bien préparer son bateau et bien préparer sa route pour ne pas se retrouver au mauvais endroit au mauvais moment….Et puis il y a un moment ou il faut se dire qu’il faut y aller, même si on a le sentiment que l’on est pas encore prêt à 100%…Sortir de sa zone de confort est toujours bénéfique…

6- Avais-tu embarqué ta planche à voile à bord, quel modèle était-ce?

Manu Sauvage Manu Sauvage windsurfer France Hawaii voilier DessinJ’avais deux planches, une 65L et une 83L, encore des single fins à l’époque… trois voiles et deux ou trois mâts. Des planches de vagues pour Hawaii en fait, pour utiliser en arrivant… Mais j’ai pu naviguer dans les Caraïbes… C’est souvent compliqué car avec le bateau, on cherche à s’abriter, on cherche un endroit loin des vagues et des récifs pour mouiller et laisser le bateau à l’abri au bout de sa chaine. Avec le windsurf, c’est l’inverse, on cherche le vent et les brisants…Mais j’ai pu assez souvent sortir une planche, gréer dans l’annexe et faire la planche….

 

Dessin @Manu sauvage

 

7- Quel est ton souvenir le plus fort de cette longue route?

Manu Sauvage Manu Sauvage windsurfer France Hawaii voilier TraverseeLa traversée du Pacifique entre Panama et Hawaii était impressionnante car ça fait presque 4500 milles nautiques, soit presque deux fois une traversée de l’Atlantique, c’était un peu inquiétant, mais excitant en même temps, un instant privilégié, unique dans une vie……Il y a aussi lorsque l’on arrive dans les Antilles, le voyage prend tout d’un coup un exotisme puissant, sentir l’odeur de la végétation tropicale quand on passe sous le vent des îles, après plusieurs semaines en mer, c’est une sensation très forte, le réveil d’un instinct primitif qui est difficile à exprimer…

8- Tu n’as donc pas été déçu de ton rêve hawaiien puisque tu as décidé de t’y installer. Comment s’est passé ton intégration à Maui pour le breton que tu es?

Manu Sauvage Manu Sauvage windsurfer France Hawaii voilier Lahaina

J’étais déjà venu beaucoup à Hawaii pour le windsurf, donc j’avais déjà des amis sur place, je connaissais l’ile. L’année précédant le voyage, sur place j’étais déjà allé voir où je pouvais laisser le bateau en arrivant, les formalités…alors en arrivant à Maui, même si c’est tout simplement on ne peut plus loin de la Bretagne, je me sentais comme arriver chez moi, mon deuxième chez moi….Maui est une île magnifique.

 

9- Aujourd’hui tu habites entre Hawaii et la France, tu n’as plus de voilier, cela te manque-t-il?

Beaucoup, le bateau me manque beaucoup, surtout qu’il y a toujours eu un bateau dans ma famille depuis que je suis né … Je vais surement en retrouver un, je travaille sur ce projet en ce moment…Mais pas sur Maui.

10- Aimerais-tu repartir?

Toujours et j’espère toujours garder ce désir de partir en mer…

Merci Manu, grâce à tous les bons conseils que tu nous as donné donc cet article et par nos nombreux échanges, nous espérons bien te rejoindre à Maui pour pouvoir partager une belle session à Hookipa! Chauffe le spot on arrive!

 

 

Comments

comments

A propos de Sarah Hébert

Je suis la capitaine du bord mais heureusement que mon homme est là pour me compléter à merveille, notamment sur toutes les tâches ingrates style la mécanique! ;) C'est principalement moi qui tiens ce blog, j'adore partager ma passion et communiquer mon amour de la mer. Si vous avez des questions posez-les moi en commentaire, je me ferai un plaisir de vous répondre à la prochaine escale! Rejoignez-nous sur notre profil Google+

2 commentaires

  1. Bonjour Sarah souhaitez vous partager votre passion avec les lecteurs du magazine Plaisance?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge