Accueil / Carnet de voyage / Sarah change de sponsor pour le même qu’Aurélien
Sarah Hébert SUP

Sarah change de sponsor pour le même qu’Aurélien

Depuis 10 ans, c’est sous les couleurs de l’entreprise de l’icône du Windsurf Robby Naish que je naviguais. Mon histoire d’amour pour la planche à voile continue mais cette fois-ci, c’est avec un autre géant de la glisse, le groupe Boards and More plus connu sous ses noms de marques FANATIC, NORTH et ION. Le sponsor d’Aurélien depuis presque toujours 🙂 Je vous dis tout sur ce changement de partenariat sportif.

Pour l’amour du SUP YOGA

SARAH SUP YOGALe SUP YOGA est une discipline en pleine expansion, elle séduit de plus en plus de pratiquants et les marques prennent cet engouement au sérieux. Quelques unes allant même jusqu’à produire des planches spécialement conçues pour cette jeune discipline. C’est le cas de Fanatic qui avec la Fly Air Fit compte bien répondre à la demande grandissante des yogis sur tapis flottant, sans oublier les fans du fitness outdoor. Voilà pourquoi la marque m’a recruté afin que je devienne leur égérie et participe à la popularisation du sport par le biais de production de films et de photos. Vous êtes prévenus ça va envoyer de l’asana à chaque coin de plage 😉

Séduire par l’aventure

Boards and More est également très heureux de pouvoir faire partie de l’aventure d’un tour du monde en voilier à la découverte des spots de glisse. Quoi de mieux que deux jeunes et un chat pour faire la promotion d’un équipement sportif de qualité prêt à rider les vagues les plus reculées du globe. Oui oui même Pilou fait partie du team (il n’a pas encore son profil sur le site international mais ça viendra). Nous allons tester pour vous, la gamme SUP vague mais aussi balade, la gamme Windsurf Vague et la gamme Kitesurf Freeride et vague, peut-être même surf. Ce qui nous fait passer au chapitre suivant…

Réduire son quiver matos?

Sarah WindsurfComment allons- nous faire pour emmener tout ce matos à bord de Maloya? C’est une excellente question. Lorsque nous en parlons avec Aurélien nous sommes toujours pleins de bonnes intentions et puis vient l’épreuve du crayon à papier et la feuille blanche où chacun énumère ce qu’il veut emmener. Ensuite il faut réduire, aller à l’essentiel, c’est là que cela se corse. Bien sûr il y a bien une ou deux voiles que l’on peut enlever puisqu’Aurélien étant plus lourd que moi normalement nous ne prenons pas le même matos au même moment, mais le tri se réduit à un seul produit. Difficile de choisir entre nos différentes passions. Et il serait cruel pour l’un de regarder l’autre naviguer. Donc pour l’instant le problème reste entier. Heureusement notre voilier est grand, une cabine sera consacrée au matériel de glisse, et le reste pourra aller sur le pont.

Voilà, maintenant vous connaissez un peu mieux notre intimité, pas facile la vie en bateau et ses questions existentielles 🙂 En tout cas je suis très heureuse de naviguer avec le même matériel que mon homme et que mon petit frère Tom (champion de kite), une grande famille en somme. Quand à Pilou il n’a pas encore eu l’occasion d’essayer ma nouvelle Fly Air Fit, mais je crains que le tapis lui plaise, il va falloir que je surveille ses griffes.

Bisous à tous et au prochain épisode de « Vis ma vie en bateau » 😉

 

Comments

comments

A propos de pousseparlevent

Rejoignez-moi sur mon profil Google+

Lire aussi

bébé en voilier

Tour du monde en voilier avec bébé

Encore un bel article dans la presse avant notre départ. Cette fois ci c’est Ouest …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge