Accueil / Philosophie de voyage / Coconuts family : un tour du monde en voilier en famille
tour-du-monde-en-voilier-en-famille

Coconuts family : un tour du monde en voilier en famille

Vous rêvez de faire le tour du monde en voilier en famille, l’article qui va suivre vous aidera peut-être à passer le pas. Une famille de six explorateurs a débarqué il y a quelques semaines à Etel en Bretagne à bord de leur petit voilier Messenger, un Frers course allemand sans moteur et 4 enfants, leur vie est une véritable aventure. Jay, Natasha, Sol, Luna, Caribe et Ártico sont le parfait exemple d’une famille à la voile autour du monde ! C’est avec grand plaisir que nous vous présentons nos voisins de pontons 🙂

1- Parlez-nous de vous, les parents. Avant de partir quelle était votre expérience de la voile ?

coconut-family

Jay a commencé à naviguer pendant ses années de lycée à Newport Beach, en Californie, sur le bateau des copains d’abord. Alors que tous les adolescents économisent pour acheter leur première voiture, Jay  a acheté à la place son premier bateau. Il l’a réparé, pour le mettre ensuite à la vente et réaliser une plus value pour en acheter un plus gros. Avec son troisième bateau, il a décidé de mettre les voiles vers le Mexique où il a travaillé pendant un certain temps, il y a rencontré quelqu’un qui lui a offert un emploi au Costa Rica alors il a décidé de continuer. C’est là que nous nous sommes rencontrés, dans mon pays. Moi (Natasha), j’avais peu d’expérience quand j’ai rencontré Jay. Mon grand-père avait un petit voilier et quand je lui rendais visite en Floride, nous allions faire de la voile, donc je savais comment hisser une voile et conduire un bateau en tenant la barre. Mon grand-père m’a aussi donné le livre The Dove, un garçon de 16 ans qui met les voiles autour du monde en solitaire, c’est un livre merveilleux qui en a inspiré beaucoup d’autres. Cette histoire a planté une graine dans ma tête et le rêve d’un tour du monde à la voile un jour. A l’époque, je suis une mère célibataire avec 2 petites filles, nous vivons une belle vie sur une plage de la côte Pacifique du Costa Rica, en pensant que ce rêve ne se produira jamais et puis me voilà, 2 autres enfants plus tard et 6 ans après vivant sur un voilier à faire le tour du monde avec l’homme de mes rêves.

2- Quel âge avaient Sol et Luna au départ ? Où avez-vous commencé votre voyage et quel a été votre parcours ?

enfant-en-voilier

Sol et Luna avaient 5 et 3 ans respectivement, lorsque nous avons mis le cap sur Messenger de la Floride, pendant un an avant ça, quand elles avaient 4 et 2 ans, nous avons vécu sur l’ancien bateau de Jay, Carrizalillo, à San Diego, en Californie et au Costa Rica. Nous avons vendu ce bateau sur la côte Pacifique du Costa Rica en 2010 et pris l’avion pour la Floride pour sauver Messenger. Nous avons mis les voiles au premier de l’an en 2011 et notre route fût Bahamas, Cuba, Costa Rica (du côté des Caraïbes cette fois), Panama (Bocas del Toro et îles San Blas), Colombie (Cartagena, Santa Marta, Cabo de la Vela ), Curaçao, Bonaire, Guadeloupe, Sainte-Lucie et la Martinique où Caribe est née. Nous avons mis à nouveau la voile quand elle avait 1 mois et demi pour Dominique, Guadeloupe, Antigua, Barbuda, les Bermudes, New York City, et le Rhode Island, où nous nous sommes arrêtés pour donner à Messenger une refonte complète, puis nous sommes partis vers la Nouvelle-Écosse, Saint Pierre, la Terre-Neuve et l’Islande où Ártico est né, nous avons mis à nouveau les voiles quand il était âgé de 5 mois aux Iles Féroé, Shetlands, Norvège, Allemagne, Pays-Bas, en Belgique et en France où nous sommes maintenant.

3- Pourquoi avez-vous voulu voyager avec vos filles et avoir d’autres bébés ? Vous-êtes vous arrêtés en France à cause de vos enfants ?

tour-du-monde-en-voilier-en-famille

Je pensais que ce serait une expérience incroyable de voyager avec mes filles alors qu’elles étaient jeunes, je savais que la valeur de ce qu’elles apprendraient à partir d’un mode de vie nomade, serait beaucoup plus riche que la vie sédentaire en un seul endroit. J’ai aussi toujours voulu avoir plus d’enfants, quand je suis tombé amoureuse de Jay et sachant qu’il voulait aussi plus d’enfants, nous n’avons pas perdu de temps. Jay a adopté Sol et Luna alors il est leur père légal et les a élevé depuis plus de 7 ans maintenant.
Nous sommes venus en France parce que c’était un rêve, la Bretagne sud est connue pour être la Mecque de la voile professionnelle et Jay voulait en faire plus, nous voulions aussi apprendre le français que nous avons commencé à étudier au cours de notre séjour de 4 mois en Martinique.

4- Avez-vous rencontré des craintes liées à la navigation avec des enfants à bord ?

Non, pas du tout, pas pour nous. Jay est un marin exceptionnel et nous avons beaucoup de règles sur l’endroit où les enfants peuvent et ne peuvent pas être en mer. Nous sommes très prudents et restons en sécurité.

5- Quelles erreurs avez-vous fait dans ce domaine ?

On n’a jamais fait d’erreur, vous ne pouvez pas vous permettre de faire des erreurs en mer, par exemple tomber par dessus bord n’est pas une option, ça ne peut jamais arriver donc vous ne pouvez pas vous mettre, vous ou vos enfants dans une situation où cela pourrait se produire.

6- Natasha, comment as-tu vécu tes expériences de grossesse à bord ? Où as-tu donné naissance ?

maman-en-voilier

J’ai eu la chance d’avoir 4 superbes grossesses et des naissances naturelles. Mes 2 grossesses à bord étaient géniales, on était dans le climat chaud des Antilles tandis que l’autre était dans les climats plus froids dans les hautes latitudes. Je naviguais enceinte avec Caribe constamment entre mon 3ème mois et mon 8 mois, je mangeais beaucoup de poisson frais, je nageais et me réveillais beaucoup alors que je me paraissais au soleil. Enceinte avec Ártico, on naviguait non stop entre mon 3ème mois et le 6 mois, je mangeais différents type de viande, je marchais dans la neige, je faisais du patin à glace et je profitais des piscines d’eau chaude naturelles de l’Islande.
Caribe est née à bord de notre bateau Messenger alors que nous étions sur le ponton 8 à la marina du Marin en Martinique. Sa naissance était une affaire de famille, Jay a assisté à la naissance, tout comme Sol, Luna et ma mère (Baba). J’ai parcouru de long en large les quais pendant la première étape du travail et pour la deuxième partie du travail, j’étais sur le bateau penché vers la quille calée contre le mât sous la coque, pour la troisième et dernière étape du travail, nous avons gonflé une piscine pour enfants dans le carré au sol et l’avons rempli d’eau chaude, c’est là que Caribe est née. Ártico est né dans une vieille petite maison dans un petit village appelé Isafjordur, ce qui signifie la glace du fjord, dans les fjords de l’ouest de l’Islande. Sa naissance était aussi une affaire de famille, Jay a à nouveau assisté à la naissance secondé par Sol, Luna, Caribe et Baba. Pour la première étape du travail, nous marchions dans la neige pendant 5 kilomètres, pour la 2ème étape nous étions dans la maison à manger et écouter de la musique, Ártico a aussi été un accouchement dans l’eau, nous avons gonflé une piscine en plastique dans le salon.
Dans ces deux naissances « sans surveillance » (par un professionnel), nous avions une sage-femme à proximité ainsi qu’un hôpital à 5 et 20 minutes, en cas de complications, mais comme d’habitude dans une naissance naturelle où la femme se sent en sécurité et à l’aise, il n’y a généralement pas de complications.

7- Quels sont les 5 éléments essentiels à bord lorsque vous êtes parents ?

1. Des harnais, vous pouvez oublier les gilets de sauvetage, car ils entravent la mobilité de vos enfants mais en mer il faut que votre enfant soit attaché au bateau. Un gilet de sauvetage ne les aidera pas si ils tombent dessus bord et les chances de trouver quelqu’un qui tombe à l’eau sont extrêmement minces.
2. Le président Bumbo, la meilleure chaise bébé pour un bébé en bateau.
3. Une chaise de saut, celles qui pendent et qui ont une partie en caoutchouc qui permettent au bébé de sauter de haut en bas, un super article lorsqu’ils ne sont pas à cours de stock.
4. Matériel de pêche afin qu’ils puissent apprendre à pêcher et préparer le dîner pour vous.
5. Un seau, cela a des fins multiples, il peut être utilisé pour le bain de votre bébé, pour laver les vêtements, pour y mettre le poisson et pour y mettre qui que soit dedans.

8- Pour les parents qui hésitent à faire un tour du monde en voilier en famille, quel est votre message ?

Pensez-y vraiment fort et bien, ce n’est pas pour tout le monde et certainement pas pour les faibles de cœur. Vous devez être fermes et simples, vous devez être prêt à laisser tomber tout le luxe ou le confort et être vous-même, vous serez loin de la famille et des amis, donc loin de toute garderie pour enfants, vous serez avec votre enfants et partenaire 24/24, 7/7 dans un petit espace. Mais les avantages l’emportent sur les inconvénients de loin …, vous deviendrez très proches et profiterez de vrais moments de qualité en famille, vous aurez des expériences inestimables et vos enfants apprendront des choses qu’aucune école ou livre ne peut leur enseigner.

9- Quelle est votre vie à bord pendant la navigation ? Comment gagnez-vous de l’argent ?

coconut-family

Nous avons en moyenne à travailler 6 mois de l’année, ici et là. Les 5 premières années, nous naviguions jusqu’à ce que notre argent soit épuisé et à ce moment nous choisissions un endroit, pour nous arrêter et chercher du travail. Puisque nous vivons toujours à bord et ne dépensons pas beaucoup d’argent, nous avons toujours été en mesure d’économiser et continuer notre route … Notre objectif était de ne pas avoir tout ce dont nous avions besoin tout le temps, comme un moteur par exemple, nous avons préféré ne pas en avoir mais plutôt vivre une année entière à la voile à découvrir de nouveaux endroits.
Pour cette dernière année, nous avons acquis un sponsor .is, le haut-niveau du nom de domaine pour l’Islande, nous avons porté ses couleurs à travers l’Europe sur notre voile avec un «panneau d’affichage» pour notre commanditaire ainsi qu’un site Web qui contribue également à sensibiliser les gens qui nous suivent sur les médias sociaux tels que Facebook et Instagram.

10- Quels sont vos projets pour les années à venir ?

Nous avons beaucoup de projets, d’obtenir un plus grand bateau équipé pour naviguer dans la glace dans les hautes latitudes à obtenir un Mini 6.5 pour Jay afin qu’il participe à la course de la Mini-Transat, ainsi que pour tenter de remporter certains records à  la voile et organiser des ateliers d’enseignement de la voile en Islande et aussi y réaliser des chartes extrêmes.

www.coconuts.is
www.coconuts.is/happy-to-share-their-blog
www.facebook.com/coconuts.is
www.instagram.com/coconuts.is

Mots clés qui ont permis aux internautes de trouver cet article:

  • blog voyage en bateau autour du monde
  • voilier pour tour du monde
  • voile en famille
  • une famille fait le tour du monde en bateau
  • tour du monde en voilier famille

Comments

comments

A propos de Sarah Hébert

Je suis la capitaine du bord mais heureusement que mon homme est là pour me compléter à merveille, notamment sur toutes les tâches ingrates style la mécanique! ;) C'est principalement moi qui tiens ce blog, j'adore partager ma passion et communiquer mon amour de la mer. Si vous avez des questions posez-les moi en commentaire, je me ferai un plaisir de vous répondre à la prochaine escale! Rejoignez-nous sur notre profil Google+

Lire aussi

lecture croisière

Lecture en croisière #1

Bienvenue sur ma première liste de lecture, j’ai décidé de partager ici mes récits de …

2 commentaires

  1. bonjour
    nos vivons au canada,
    nous avons 7 enfants et sommes pres de la QUARANTAINES
    nous aimerions bien commencer a apprendre la voile et voyager dans les caraibes et amerique latine.
    le problem est que l on ne connait rien a la voile et nous sommes une famillau de neufs.
    bien que nous sommes tous pres de lautre lage des enfants est de 18 ans a 2 ans.
    nous avons lue plusieurs livre la dessus
    Est ce possible
    quel grosseur de voilier est ideal. a 2 par chambre et a un prix abordable
    faut il vraiment des cours pour faire de la voile.

    merci

    • Bonjour Julie, tout est possible l’essentiel est d’en avoir l’envie. Ayant vécu 11 ans en voilier lors de mon enfance, je conseille les longs voyages entre 0 et 11 ans, après il faut faire des trips plus court ou inviter l’enfant à nous rejoindre en escale si il est à l’internat par exemple. Mais il est clair que c’est une expérience très enrichissante pour toute la famille. 9 personnes ça fait une belle famille, oui il vaut mieux un grand bateau, je dirais 14 mètres mais là aussi il n’y a pas de règles. Certains font le tour du monde à 6 dans un 10 mètres. Vas voir le site des coconuts family par exemple, se sont des amis. Cela dépend du confort que vous souhaitez avoir, de votre parcours et du temps de voyage. Suivre des cours de voile est un plus, mais vous pouvez aussi être équipiers, il y a toujours des propriétaires qui cherchent de l’aide à embarquer, le plus simple pour vous, serait de naviguer l’un sans l’autre au début, puis louer un petit voilier pour faire l’essai pendant une semaine de vacances par exemple. Naviguer ça n’est pas compliqué mais cela se prépare, ça n’est que de la gestion de projet ! A bientôt et belle préparation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge