Accueil / Vécu - Les copains bateaux / Tout plaquer pour vivre la retraite avant l’heure en voilier
KERMOTU la retraite avant l'heure

Tout plaquer pour vivre la retraite avant l’heure en voilier

Nous avons rencontré Philippe et Florence au mouillage de Ste Anne en Martinique. C’est alors qu’est née une véritable histoire d’amour entre Nael et le trampoline de leur Hélia 44 « Kermotu » . Ensemble nous avons parcouru les Grenadines et nous nous croiserons sûrement de nouveau au vu de leur programme de navigation. Je ne vous en dis pas plus et leur laisse la parole.

Pavillon : français

Nom du bateau : Kermotu

Date de départ : 4 mai 2018

Programme : Les Caraïbes puis la Polynésie française

Type du bateau : Helia 44, Fountaine Pajot

Equipage : Florence (Fofo) et Philippe (Fifi) Hirtzmann

Pourquoi avez-vous programmé ce voyage en bateau ?

Pour avoir du temps et en profiter ! Partir en bateau nous permettait de vivre quelque chose de fort à deux. A 50 ans, on en fait plus qu’à 65, l’âge légal de la retraite (67 ans minimum pour nous) nous paraissait trop loin.
L’autonomie de nos 3 enfants nous permettait de partir l’esprit tranquille.

kermotu

Votre expérience de la voile avant le départ :

Fifi : 4 ans d’Optimist, 40 ans de planche à voile, quelques semaines de monocoque en famille, quelques semaines de location de cata aux Antilles, quelques régates d’entrainement d’hiver à La Turbale.

Fofo : des week-ends et des nav’ sur le bateau paternel, 1 traversée de la Manche A/R vers 15 ans, puis comme Fifi.

Que trouvez-vous le plus dur dans cette nouvelle vie à bord ?

Fifi : 1 problème par jour = 1 dépannage par jour
Fofo : le sentiment de perte d’indépendance personnelle (en comparaison à ma vie d’avant)

Avant de partir vous étiez chacun chef d’entreprise, vous avez tout vendu pour partir, vous avez également quitté vos 3 enfants. Est-ce que cela s’est fait naturellement ? 

Après 50 ans d’une vie trépidante, cela ne peut pas se faire naturellement. Pour Fifi, prendre la décision n’a pourtant pas été dure, c’est la mise en oeuvre qui a été éprouvante. Pour Fofo, les doutes ressurgissent régulièrement…

Est-ce facile de quitter sa zone de confort lorsque l’on a créé une entreprise qui roule et que l’on a des enfants qui sont grands ? 

Fifi : étonnamment, oui très facile mais totalement absurde car la vente de l’entreprise ne s’est pas faite par dépit mais par envie d’autre chose.
Fofo : Oui, quand c’est le bon moment ! Ce qui a été le cas.

Aujourd’hui lorsque vous regardez en arrière vous trouvez-vous audacieux ? 

Oui car on ne rencontre pas beaucoup de cas identiques au nôtre sur l’eau (jusqu’à maintenant..) C’est la première fois que l’on prend une décision qui n’est dictée par RIEN. C’est la première fois que l’on habite là où on veut quand on veut sans être guidé par des choix de carrières ou d’atavismes familiaux.

Kermotu, la retraite en voilier

Vous rendiez-vous compte des choix que vous preniez à  cette époque et des conséquences que cela aurait sur votre vie?

Oui car cela a été très réfléchi (7ans) et les conséquences étaient très lourdes.

Qu’est-ce qui vous fait dire que vous avez vraiment pris la bonne décision ? 

Fifi : je trouve toujours que j’ai le plus beau bateau ! Et tous les jours, la meilleure capitaine du monde…
Fofo : je trouve toujours que j’ai le plus beau bateau ! Et tous les jours, le meilleur capitaine du monde…

Quels sont vos plans pour le futur? 

1 an aux Caraïbes encore puis la Polynésie si tout va bien, après… retour au travail ou on continue un peu encore…l’avenir nous le dira !

Philippe, quelqu’un nous a dit que tu n’étais pas du tout bricoleur avant d’acheter ton bateau? Est-ce un handicap ? As-tu fait des progrès ? Prends-tu plaisir à réparer, mettre au point maintenant ? Est-ce pour toi un frein à cette vie en mer ou pas du tout ? Que dirais-tu à ceux qui ne sont pas les rois de la bricole et qui veulent également acheter un bateau?

Mauvaise info, je SUIS un bricoleur ! mais par obligation et jamais par plaisir, mais depuis Kermotu, je découvre la satisfaction du devoir accompli à chaque problème résolu. Et surtout le luxe d’avoir du temps et de l’utiliser pour résoudre tranquillement chaque nouveau problème.

« Il ne faut pas en avoir peur, tout s’apprend avec le temps »

Florence, être loin de tes enfants est quelque chose qui semble de toucher. Y a-t-il de bonnes surprises à ces nouveaux échanges à distance ? Vous rejoignent-ils parfois ? Est-ce un frein pour toi à mettre plus de milles entre la France et Kermotu ?

Fofo : c’est un sacrifice insupportable de s’éloigner mais c’est aussi la vie de voir ses enfants partir de leur coté. Oser lâcher la corde, respecter leur choix tout en les aimant encore plus fort. C’est aussi le choix de resserrer les liens du couple, de vivre et découvrir quelque chose de nouveau, ensemble.

A part Paul, qui partage notre passion de la voile, c’est plutôt nous qui irons voir Inès et Xavier.

Le mot de la fin

Nos 6 premiers mois sont passés à la vitesse de l’éclair ! On a rien compris… mais on adore.

Pour ceux qui se posent des questions : FONCEZ, si vous en avez envie, mais seulement si l’envie est réellement partagée.

« Si vous pensez que l’aventure est dangereuse, essayez la routine, elle est mortelle! » Paulo Coelho

Site internet : https://kermotu.com

 

Comments

comments

A propos de pousseparlevent

Rejoignez-moi sur mon profil Google+

Lire aussi

tour-du-monde-en-voilier-en-famille

Coconuts family : un tour du monde en voilier en famille

Vous rêvez de faire le tour du monde en voilier en famille, l’article qui va …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge