Accueil / Carnet de voyage / Notre voyage en voilier en Colombie
notre voyage en voilier en colombie

Notre voyage en voilier en Colombie

La Colombie est un pays qui nous attire depuis que nous sommes arrivés dans les Caraïbes, on avait hâte de retrouver l’ambiance latino qui nous avait tant plu au Brésil. Couleurs, saveurs, musiques, faune et flore tropicales nous appelaient à venir visiter le pays du café. Pour visiter la Colombie en voilier, il faut quitter son voilier quelques jours pour s’enfoncer dans les terres. Impossible de tout voir en quelques semaines, surtout avec des enfants, alors il faut faire des choix. Voici notre itinéraire en voilier en Colombie. 

Bonus : découvrez à la fin des infos sur les taxes d’entrée sur le territoire, plutôt chères mais cela en vaut la peine.

mouillage colombie

Le Cabo de la Vela: kitesurf au royaume des Wayuus

Situé à l’extrême nord du pays, le désert de la Guajira est une merveille de la nature : un territoire désertique entouré de côtes balayées par des vents puissants qui font la joie des kitesurfers. 

C’est pour cette raison que nous avons décidé de nous arrêter sur cette péninsule. Arrivés en fin de journée avec 30 noeuds de vent sur un mouillage avec un vent de terre violent qui nos poussait vers le large, sans garantie de pouvoir débarquer en annexe sans risquer de finir au large, Aurélien a d’abord cru que c’était encore un de mes plans foireux. Il a rapidement changé d’avis le lendemain matin lorsque nous nous sommes réveillés sur un lac doré par le soleil levant. Les sessions de kitesurf furent sportives avec 30-35 noeuds tous les jours.

L’escale fut aussi culturelle avec la rencontre de l’une des communautés indigènes les mieux préservées de l’Amérique du Sud : les Wayuus. Leurs maisons sont fabriquées en bois de cactus séché, la propreté de leur village nous a marqué. C’est une société matriarcale où le rôle de transmission de la culture, de l’héritage et des biens est réservé aux femmes. Possibilité de faire des petits achats sur place (nourriture, chapeau de paille, sac brodé traditionnel et bracelet colombien). Un mouillage sain dans du sable, balayé par le vent mais par mer plate.

Medellin et ses environs: une semaine dans la campagne colombienne

Lorsque nous avons préparé notre balade dans les terres, nous avons longtemps hésité entre une balade autour de Bogota ou Medellin. C’est finalement un hôtelier de Jerico proche de Medellin qui nous a convaincu de venir voir sa région.

parapente-san-felix-medellin

Pourtant lorsqu’on lit des articles sur le net, on revient souvent au violent passé de la ville.

En effet dans les années 90 le cartel de la drogue régnait en maître sur la mégapole. Seconde ville la plus peuplée du pays et un grand centre d’art, la ville a été récompensée pour son urbanisation moderne qui permet « un peut vivre ensemble » notamment grâce à l’ impressionnant téléphérique “Metrocable” que nous utilisé pour le plus grand plaisir de Nael.  On est pas vraiment grosse ville, alors on s’est réfugié dans les hauteurs pour réaliser notre premier saut en parapente, nous nous sommes également abrités de la chaleur dans le jardin botanique “Joaquin Antonio Uribe”, situé en plein coeur de la ville et enfin visité le quartier populaire « la communa 13 » tristement célèbre pour son opération ORION en 2002 qui avait pour but de « nettoyer » la commune. On a aussi profité des villages typiques de la région, comme Jerico et Guatape. On a d’ailleurs eu un vrai coup de coeur pour Jerico que l’on vous conseille vivement de découvrir. Une de nos plus belles randonnées en Colombie.

Pour savoir que faire et où dormir autour de Medellin, vous pouvez lire notre article sur le sujet.

Cartagène des Indes: escale mythique pour un voyage en voilier en Colombie

Ville mythique sui fait partie depuis 1984 du patrimoine de l’humanité de l’UNESCO. On a adoré se balader dans la veille ville et tester les nombreuses offres de petits déjeuners. Vous vous ferez accoster par de nombreux vendeurs, mais avec un non ferme et un large sourire tout se passera bien. Carthagène garde encore les traces de ses nombreuses batailles navales, qu’elle a su remporter au final grâce à ses remparts mais surtout avec un mur construit à 3 mètres de profondeur sous l’eau à l’entrée de la baie. La “Perle des Caraïbes” fut enfin l’objet de nombreuses convoitises car c’était l’un des principaux ports de commerce pour l’arrivée de métaux précieux et des esclaves. Nous sommes restés un mois au Club Nautico de Cartagena , une marina proche du centre qui nous a permis d’accueillir de la famille et profiter à fond des activités de la ville.

On nous avait souvent déconseillé de nous arrêter où de séjourner trop longtemps dans cette ville, pourtant nous avons beaucoup apprécié, hormis la chaleur étouffante (35 degrés dans le bateau à l’heure de la sieste).

Attention toutefois au mouillage, très chargé qui peut s’avérer dangereux sous un orage avec le terrible « culo de pollo », vent soudain et violent qui pousse les embarcations vers le rivage. (c’est arrivé pendant notre séjour) De même que les barques de passagers, les planchas qui passent à grande vitesse près des bateaux, un bateau copain s’est fait percuter au mouillage. Notre coque était un peu sale avec l’eau polluée de la baie, mais vous trouvez sur place des plongeurs très bon marché pour la nettoyer. Bref, ne ratez pas cette escale, elle en vaut vraiment la peine.

Bonus voyage en Colombie en voilier: infos taxes d’entrée

Il me semble important de vous apporter quelques informations sur ce point. La Colombie coûte cher en taxes, ça n’est pas un mythe. Au Cap de la Vela, pas de problème vous êtes chez les Wayuus, c’est eux qui font la loi, pas besoin de faire d’entrée. En Colombie c’est comme au Maroc, il faut faire ses déclarations d’entrée et de sortie pour chaque département. C’est casse-pied mais pas si compliqué. 

A la marina de Santa Marta, ils s’occupent de tout pour vous, tout comme à Puerto Velero. Au Club Nautico de Cartagena , ils préfèrent vous laisser gérer avec un agent car ils ne cautionnent pas le prix élevé des formalités et espèrent que cela changera. Nous on a vu ça avec Maria ( +57 311 3774325 ) pro et très bien. Cela nous a coûté 544 000 pesos soit 180 euros. (on avait payé moins cher dans les ports précédents car on avait pas encore fait l’importation du bateau qui se paye au bout de 30 jours. Bon rassurez-vous, à part les droits d’entrée le reste est très bon marché en Colombie à condition comme d’habitude de consommer local.

Aurélien au planning dans la baie de Puerto Velero

Mots clés qui ont permis aux internautes de trouver cet article:

  • https://www pousseparlevent com/category/carnet-de-voyage

Comments

comments

A propos de Sarah Hébert

Je suis la capitaine du bord mais heureusement que mon homme est là pour me compléter à merveille, notamment sur toutes les tâches ingrates style la mécanique! ;) C'est principalement moi qui tiens ce blog, j'adore partager ma passion et communiquer mon amour de la mer. Si vous avez des questions posez-les moi en commentaire, je me ferai un plaisir de vous répondre à la prochaine escale! Rejoignez-nous sur notre profil Google+

Lire aussi

naissance en bateau

3 heures après sa naissance, bébé à bord d’un bateau

Bébé à bord d’un bateau Mia fête aujourd’hui son premier mois de vie sur terre …

Un commentaire

  1. La Colombie est un très beau pays, mais son passé ne joue pas en sa faveur (drogue, corruption, etc.) Mais il y a quand même énormément de chose à voir sans que l’on soit en danger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge